Accueil

Suivez-moi au jour le jour sur ma page facebook.

Mon dernier roman « Le sursis », publié aux éditions La Semaine:

Couverture "Le sursis"

Couverture « Le sursis »

Âgée d’à peine 33 ans, Anaïs croit posséder tout ce qui lui est nécessaire : un bel appartement, un emploi qui lui offre de bons avantages sociaux et l’indépendance financière. Persuadée de se suffire à elle-même, elle ne s’est jamais investie dans ses relations. Jusqu’à ce qu’on lui annonce qu’il ne lui reste que six mois à vivre… Seule au monde, confrontée à la futilité de son existence, elle n’a d’autres choix que d’affronter la mort, décidée à prouver qu’elle n’a pas vécu pour rien. Une étrange machination se met alors en branle. Qu’il s’agisse du souvenir d’une silhouette masculine dans la pénombre de sa chambre ou encore de la proposition inattendue d’une jeune infirmière, Anaïs comprend que rien n’est jamais joué et que les miracles ne surviennent pas toujours là où on les attend. Entre abandon et résilience, entre peurs et joies intenses, cet étrange destin l’entraînera vers des sentiers pavés de rencontres surprenantes, de bouleversements, d’un amour démesuré et d’amitiés inespérées.

Disponible dans toutes les bonnes librairies du Québec ou en ligne.

 

La trilogie « Attraction, Clandestion, Égarement » :

Vous recherchez les histoires imprévisibles, où les personnages vous entraîneront bien au-delà de vos espérances, déjoueront vos prévisions et vous hanteront longtemps après la lecture de la dernière page?
Cette trilogie est pour vous. 
Abordant des sujets très actuels, l’histoire de Tristan et Marylou ne laisse personne indifférent.

Couverture de "Attraction"

Couverture de « Attraction »

J’ai d’abord cette étrange impression que quelqu’un m’attend. Puis, dans la pénombre d’une bibliothèque, il y a cette femme, Marylou. Un seul regard échangé et nous voilà irrévocablement liés. Entre nous, tout est foudroyant et, surtout, redoutable. Notre fascination mutuelle n’a d’égal que l’intensité de ces pulsions meurtrières qui me font craindre d’être près d’elle. Et si la maladie dont je souffre n’était pas celle que l’on prétend ?
Extrait :« Peu de gens sont pleinement conscients de la puissance d’un regard. Moi, je l’étais. Je l’étais pour en avoir abusé avec elle, encore et encore. Mes iris et ceux de Marylou étaient si intimement liés que je pouvais les comparer à la manière dont les mèches de sa tresse étaient entrelacées. Qu’on en retire une seule et la natte n’existerait plus. Qu’un seul de nous deux ferme les yeux, et le lien serait coupé. Du moins, c’est ce que je croyais… »

Couverture de "Clandestin"

Couverture de « Clandestin »

Lou, jusqu’où un homme peut-il aller? Qu’est-il autorisé à faire pour la femme qu’il aime? » Ma réponse avait été instantanée : « Il n’y a aucune limite. Tout doit être tenté, tout peut être fait. »
Tristan, l’homme de ma vie, ma raison de vivre, avait promis de ne jamais me quitter. Mais il est mort. Depuis son décès, j’essaie de survivre. Je l’entends et je peux même le voir. Mais ça ne me suffit plus. Je veux plus, je veux tout. Quelles sont nos possibilités ? Je les avais toutes envisagées sauf celle qu’il allait choisir…. Lorsque Caleb entre dans ma vie, alors que le danger me poursuit de nouveau, je suis effrayée, car je découvre en lui certaines choses qui me rappellent Tristan. Caleb ou Tristan ? Désespoir ou réalité ? Et si l’incroyable se présentait de nouveau à moi ?
Dans ce deuxième tome, l’auteure repousse à l’extrême les limites de ce qui peut être tenté par amour. Un magnifique roman ou l’inattendu et l’ésotérisme se côtoient à chaque page.

Couverture de "Égarements"

Couverture de « Égarements »

Je m’appelle Marylou. Je suis une survivante. Déjà blessée par la perte de plusieurs êtres chers, mes efforts pour me rétablir tournent au drame. La mort est entrée en moi, cette nuit là. Celui qui devait me protéger s’est enivré, incapable de supporter la pression, le doute, la jalousie aussi. Il avait pourtant juré… Je sais que Caleb combat ses propres ennemis intérieurs, aux prises avec la dualité de son serment. Alors, sur qui compter? J’ai le sentiment que ma vie ne tient qu’à un fil sauf pour Annabelle, celle qui écoute le cri des âmes, même au-delà de leur mort, qui me retient en me parlant des destins croisés qui hantent mon présent….
Point culminant de la trilogie de Sarah Bouchard, ÉGAREMENTS nous surprend et nous imprègne d’un sentiment fort. L’amour peut-il être éternel? Nous aimerions y croire et Sarah Bouchard nous entraîne adroitement dans cette idée merveilleuse.

Trilogie disponible dans toutes les bonnes librairies du Québec ou en ligne.

Le roman « Emprise » :

Couverture du roman "Emprise"

Couverture du roman « Emprise »

Paris, France. Le jour de l’inauguration de sa première exposition artistique, Nicholas remarque une femme qui lui est inconnue. Elle est complètement absorbée par le seul portrait qu’il ait peint au cours de sa vie. Quelque chose dans son immobilité le trouble. Il avance vers elle, elle se retourne : le choc est brutal et inattendu car il devine que cette femme qui le regarde maintenant avec insistance, est celle représentée sur le tableau. Ce tableau qu’il ne se souvient pas d’avoir peint, ce tableau qui l’obsède depuis tant d’années pour tous les mystères qu’il représente.
Commence alors pour Nicholas une quête effrénée, à la recherche de cette période de sa vie qu’il a oubliée…